Friday, January 26, 2007

060 - Soldes


Vous allez me dire : "Mais quel intérêt a cette fichue photo ? Y a que deux cruches qui ferment les yeux." Je crois qu'il faut voir au-delà de la photo en elle-même. Il n'y a pas deux simples mannequins en PVC creux, il y a bien plus. Le mot "soldes", imprimé sur le buste aux formes petites mais fermes des personnages en est évocateur. A travers cette photo, c'est toute la vie qui s'exprime. C'est toute notre société, et en même temps la civilisation Traco-Gète. Et ça c'est beau. J' veux dire, le mot "soldes", c'est pas dla couille. Il faut y voir le quotient ultime de deux accroissements évanescents, il faut y voir un champ de tournesols transgéniques, il faut y voir la moustache de Georges Brassens, le ventre rond d'une femme enceinte, un Big Mac, les lunettes de Gilbert Montagné, un caddie Carrefour, les hanches de Kate Moss, un panda qui mange des feuilles de bambou... Bref, dans cette photo sont lovées toutes les plus belles choses de notre univers. Le tout est de savoir les voir. Comme cette photo est amour, je l'appelerai "De l'Amour". Ou bien non. "De l'Amour ou métaphore substantifique de la Konsumgesellschaft", ça fait mieux.
Ouh là là, mais il est déjà 15h46 à New-York ! C'est pas tout, mais j'ai des stock options à vendre moi.
La Grâce divine m'a fait prendre cette photo le samedi 20 janvier 2007, rue de Rennes.

Au fait mes p'tits loups, cette photo est la 6 ème à intégrer la série "Consommation de société".

Wednesday, January 17, 2007

059 - Clown triste


Sur le parvis de Notre-Dame, notre malheureux clown s'allume une clope.

4 photos hautes en couleurs et qui se suivent de ce clown triste.

Puis, il l'écrase sur le sol.
Le samedi 14 octobre 2006.

Saturday, January 13, 2007

057 - Barbie Princesse n°1


Barbie vue de près.

Barbie et une copine bronzent à côté d'un magnétoscope.

Barbie a invité quelques amis.

Barbie et toute sa bande de copines.
J'ai joué avec mes barbies le vendredi 12 janvier 2007.
Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N'avez-vous rien d'autre à faire? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposé penser? Achetez-vous ce que l'on vous dit d'acheter? Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique.