Monday, August 27, 2007

076 - I need electricity in my body


On y fait le plus souvent très peu attention. Et pourtant ils sont partout. Ils nous épient. Ils nous observent, immobiles. Froids. Leur présence ne dérange plus les femmes adeptes du shopping excessif. On les habille, les déshabille, les manipule. On les sépare de leurs bras, de leur jambes. On les reconstitue. Puis on les rhabille et on les enferme derrière une vitre. Prada, Mango, Zara, Tara Jarmon, Zadig & Voltaire, prisons dorées. D'autres sont gonflés d'air et contraints à la prostitution. Qu'arriverait-il s'ils décidaient de se mettre en mouvement ? Nous attaqueraient-ils ? Paris brûlerait-il ? Petits êtres chêtifs oprimés. Devons-nous craindre des représailles pour tout ce que nous leur faisons subir au quotidien ? Je ne saurais vous dire. Mais prenez garde, car ils sont de plus en plus nombreux chaque jour...

2ème version :

Photo prise le 21 août 2007, boulevard Saint-Michel.

5 comments:

Ladislas said...

Reflexion interessante si il en est. Il n'y a pas un film à ce sujet par hasard ?
Petite question personnelle : je suis très adepte de tes "labels", me donnerais tu la permission d'en mettre chez moi aussi ?

ladi

Patator said...

ben jcrois que les labels c'est un peu open source si j'ose dire. la rélfexion de la mise en mouvement des mannequins me vient d'un artiste qui s'appelle Mr. Oizo

Monsieur Jacky said...

J'ai lu dans Public que les mannequins, si tu leur donnes de la coke, ils deviennent violents.

Ladislas said...

moi j'ai vu un film d'un certain Albert D. (en tout cas il joue dedans) et son mannequin était plutôt très gentil avec lui.

Patator said...

je l'ai vu aussi !! mais je me suis arrêté à quand sa copine folle vient tout casser avec un fusil à pompe

Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N'avez-vous rien d'autre à faire? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposé penser? Achetez-vous ce que l'on vous dit d'acheter? Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique.