Tuesday, May 12, 2009

97 - L'absolu ne doit pas être annihilé par l'illusoire précarité de nos amours destitués



Pont de l'Alma, 25 janvier 2008.

1 comment:

Nicolas said...

Bonsoir,
C'est au détour d'un groupe Facebook, que j'ai eu l'occasion d'atterrir sur ton blog. Je laisse un commentaire sur ce post, mais celui-ci concerne l'intégralité de ton blog. Puisque c'est a moi de décider étant donné que j'écris, je vais commencer par les 2 bonnes remarques que j'ai à te faire. Tout d'abord, tes photos sont bien réussites je pense que tu as un certain talent pour cela. La second bonne remarque est que tu assume totalement qui tu es.
C'est de cette seconde remarque que mes critiques vont découler. En effet, je pense qu'au vu des différents articles que tu as posté et ta manière de concevoir le monde, ta reflexion s'approche plus de celle d'un vieux chiotte d'autoroute que de celle d'un homme qui comprend (ou essaye) les choses qui ce passent autour de lui. En effet, ta grammaire et ta syntaxe peuvent arriver à masqué aux yeux d'un certain nombre de gens, la connerie qui prolifère au sein même de ton esprit mais ton ego te trahis. Pour ma part, je te considère comme l'une des plus grosse merde que l'Homme à su créer. Et ce n'est pas de ta faute, mais celle de la société dans laquelle on vit qui permet la naissance de boulet de ton envergure. Un conseil, sort de chez toi, et j'entends par " sort de chez toi " sort de ce pays, voyage, apprends des autres plutôt que de croire que tu n'as plus rien à apprendre. Et surtout réfléchis à comment améliorer le monde plutôt que de te contenter de vivre avec.
Je te laisse bien entendu mon adresse email si tu as besoin de plus de détail. Je ne pense, bien évidemment, pas que ce que je t'ai dit va te faire changer mais si cela pouvait au moins te faire réfléchir, je n'aurai alors pas perdu mon temps (même si je pense qu'il est perdu d'avance).
email : n.minisini@gmail.com
Au plaisir d'avoir des nouvelles d'un abruti comme toi!

Nicolas MINISINI

Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N'avez-vous rien d'autre à faire? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposé penser? Achetez-vous ce que l'on vous dit d'acheter? Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique.